Accueil et solidarité avec les migrants


A l'heure actuelle...

Lorsque les migrants arrivent à Toulon pour déposer une demande d’asile, ils sont reçus à la Plateforme d’Accueil Demandeurs d’Asile (PADA). Elle est gérée à Toulon par FTDA (France Terre D’Asile) qui a pour missions l’inscription au Guichet Unique, la domiciliation et la prise en charge sociale (CMU-C etc.) des demandeurs d’asile (DA). Mais c’est sur l’hébergement d’urgence que les problèmes sont cruciaux : les demandeurs, après avoir été enregistrés, dépendent des centres hébergements d’urgence surchargés. Les DA se retrouvent alors dans la rue, sans aucune ressource.
La directive européenne sur l’accueil des demandeurs d’asile de 2003 prévoit que l’État doit assurer la subsistance des demandeurs d’asile et notamment un hébergement digne pendant la durée de la procédure : du dépôt de leur demande à la Préfecture jusqu’à la décision de l’OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides) – ce qui peut prendre 6 à 12 mois.
Comme cette loi n’est pas appliquée, nous cherchons à mettre en place un dispositif permettant d’héberger les demandeurs d’asile qui ne sont pas pris en charge par le 115 (hébergement d’urgence). Cela représente chaque nuit une moyenne de sept à huit demandeurs d’asile qui dorment dans la rue à Toulon, compte tenu du manque de places dans le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (le fameux 115) géré par l’association l’Union.

Des actions déjà existantes :

Pour faire face à cette situation, une solution est de mettre en synergie des recherches de solutions informelles (hospitalité pour une nuit, dons pour payer des nuits d’hôtel) avec l’action entreprise par l’association WELCOME.
WELCOME en France est un collectif de personnes, familles, associations qui accueillent des demandeurs d’asile isolés, donc en situation régulière et qui n’ont pas encore obtenu d’hébergement dans les centres d’accueil de l’Etat. Les accueillants sont des familles ou des personnes seules pouvant offrir une chambre ou un studio chez eux pendant une durée définie (habituellement 4 à 6 semaines). Ils ne sont pas chargés de subvenir aux besoins, ils offrent la sécurité d’un toit pour la nuit et surtout une relation bienveillante et réciproque, l’hospitalité, qui redonne le goût de vivre. La prise en charge par WELCOME de l’hébergement est à durée limitée et pendant la durée des accueils successifs, l’organisme spécialisé (PADA, CADA – Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile) poursuit sa prise en charge des questions administratives.
Contact : WELCOME TOULON/VAR : Jacques Perrier : 06 63 60 90 96, jacperr@gmail.com
Si le réseau de familles de cette association s’agrandit, les demandeurs d’asile qui ne sont pas pris en charge par le SAIO n’auront plus à attendre plusieurs mois avant de trouver un toit. Welcome n’est pas seulement un dispositif d’hébergement pour pallier les manques administratifs de logement c’est aussi une proposition d’hospitalité. Elle permet aux demandeurs d’asile de ne plus être chaque jour dans la spirale des appels incessants au 115 et ils peuvent préparer plus sereinement leur demande d’asile.

Un groupe de travail pour aller encore plus loin :

Nous voudrions construire, inventer des actions qui pourront contribuer à accroître le nombre d’accueillants dans l’association WELCOME. Parmi ceux qui ne peuvent être disponibles que de manière ponctuelle (quelques jours dans une semaine) l’idée serait d’organiser une sorte de roulement fixe sur deux semaines (les personnes pouvant héberger s’inscrivent pour un ou deux soirs précis toutes les semaines ou tous les quinze jours) ce qui faciliterait beaucoup la logistique et le transport et pourrait permettre que les demandeurs d’asile n’errent plus la nuit dans les rues de Toulon..

Toutes vos idées sont donc les bienvenues dans ce groupe.
N'hésitez pas à contacter Marie Noelle Sereno à mn.sereno@gmail.com ou par téléphone : 06 88 31 17 67